Dossiers et documentation  |   23  octobre  2020

Annie Steinmetz, qui agit pour la mixité dans le numérique en entreprise, nous parle du stage de 3ème.

Annie Steinmetz, en charge de la performance environnementale au sein de la DOSI du Groupe AG2R LA MONDIALE, apporte sa vision "entreprise" aux projets Femmes@Numérique.

Elle nous fait part de l’importance des stages de 3ème pour intéresser les jeunes et notamment les filles, aux métiers des TIC.

Elle partage avec nous les conditions de leur concrétisation dans son entreprise, en termes de réflexions, actions et déploiement.

  • Femmes@Numérique : Bonjour Annie Steinmetz, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ? 

 

J’ai débuté une nouvelle mission, au mois de mai, qui comprend deux axes, l’un environnemental autour de la sobriété numérique et l’autre sociétal, qui comprends des actions et initiatives pour plus de mixité dans le numérique

Forte d’une longue expérience dans le numérique, je fais régulièrement le constat d’une absence de représentation féminine dans ces métiers. Cela a renforcé mes convictions personnelles et m’a naturellement amené vers des engagements profonds pour cette cause. C’est pourquoi je contribue avec plaisir au pilotage des projets de Femmes@Numérique et que j’anime un groupe de travail Femmes de l’IT au sein de l’ADIRA (Association pour le digital en Auvergne-Rhône-Alpes), où nous prenons le relais des travaux sur un plan régional..

  • F@N : AG2R La Mondiale est déjà très impliquée dans l’accueil des jeunes, pouvez-vous nous dire pour quelle raison vous vous engagez dans cette démarche de stages de 3e, notamment dans les services informatiques ?

 

En effet, le Groupe s’engage depuis plusieurs années en faveur de l’alternance et des stages, et accompagne les élèves et étudiants pour acquérir des diplômes ou qualifications de niveau Bac+2 à Bac+5. Nous savons combien le stage de 3e – intégré au Plan sectoriel mixité numérique co-signé en 2017 par les ministres de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du Droit des femmes, est une étape déterminante dans le choix de filières des élèves, et notamment des filles.

Aussi, la DOSI souhaite aller plus loin et renforcer sa contribution aux Objectifs de Développement Durable pour lequel le Groupe s’est engagé dans le cadre du Global Compact France et dont la mixité est un réel enjeu sociétal. Nous souhaitons nous mobiliser afin d’inverser la tendance et rendre aux femmes leur place dans le numérique en offrant des stages de découverte de 3en particulier aux jeunes filles !

  • F@N : En quoi le projet « moi dans 10 ans » Stage découverte apporte-t-il une valeur ajoutée ?
stagedecouverte.fr

La plateforme d’offre de stages stagedecouverte.fr

Avec Moi dans 10 ans et Myfuture, nous avons retenu un dispositif le plus complet et le plus efficient possible pour l’organisation des stages de 3e :

  1. 1.Un guide d’accueil pour les entreprises afin de les aider dans la prise en charge des stagiaires et à éviter les biais de genre.
  2. 2. Des guides métier sont également proposées pour être une aide clé en main dans l’animation de ces stages avec des plannings de semaine type, des activités, des ressources pédagogiques,… L’objectif est d’être en mesure de présenter la diversité des métiers du numérique, l’entreprise accueillante pouvant piocher dans les fiches et adapter le stage selon son environnement.
  3. 3. Une plateforme pour publier les offres de stage, avec un accompagnement dans la formulation des annonces pour renforcer l’attractivité pour les filles, et des algorithmes mettant en avant les stages dans le numérique.

L’intérêt de ce projet est multiple :

  • – Offrir une meilleure visibilité aux stages dans le numérique,
  • Aider les entreprises en facilitant l’organisation de stages et ainsi permettre de démultiplier l’offre,
  • Faciliter l’accueil des filles,
  • – Donner un guide pour proposer une trame et des activités adaptées pour garantir le succès du stage.

Je dois saluer la qualité du travail réalisé et le chemin parcouru par Moi dans 10 ans et! Le résultat est très prometteur et je suis impatiente de suivre les indicateurs de performance qui ont été prévus…

  • F@N : Comment pensez-vous le déployer dans votre entreprise ?

 

Le Groupe propose déjà régulièrement des stages de 3e, mais ceux-ci ne concernent pas uniquement l’informatique.
Nous avons donc la volonté de structurer et décliner notre offre de stages dans le numérique au niveau Groupe.
Nous prévoyons dans un premier temps de recenser le nombre de stagiaires potentiels que nous pouvons accueillir par site puis nous publierons les offres correspondantes.
!

Il est préférable de les accueillir en petits groupes pour faciliter les échanges et accroître l’efficacité des activités. Ensuite nous pourrons adapter contextuellement le kit de stage. Nous avons tout intérêt à mutualiser nos ressources et nos bonnes pratiques.

Nous pouvons vraiment nous mobiliser pour jouer un rôle auprès de ces jeunes filles en montrant la réalité de ces métiers et en leur transmettant nos motivations pour le domaine du numérique.
Nous allons néanmoins devoir adapter les actions prévues suite à l’annonce récente du 14 octobre par le ministre de l’éducation nationale Jean-Marie Blanquer sur le fait que les stages d’une semaine en entreprise seront facultatifs en raison de la situation sanitaire.

Pour terminer, nous avons fait une conférence en septembre au sein du Groupe sur le thème « Métiers du numérique : où sont les femmes ? ». Très suivie, la conférence a permis de revenir sur les mesures prises au niveau du Groupe et de présenter les projets soutenus par Femmes@Numérique.

Au-delà de sensibiliser les collaborateurs à l’égalité femme/homme dans les métiers du numérique, nous avons sensibilisé des parents, désormais attentifs à ces enjeux. ces éléments pouvant concerner leurs filles le cas échéant.

Nous continuons donc d’animer une communauté pour interagir, partager et poursuivre cette prise de conscience indispensable, car il est important de créer et de maintenir du lien entre tous les acteurs (entreprises, associations, écoles, …).

Merci beaucoup à Annie Steinmetz pour sa disponibilité et son engagement auprès de la fondation Femmes@Numérique.

Vous pouvez vous aussi contribuer au projet de Moi Dans 10 Ans en proposant des offres de stages dans le numérique via la plateforme stagedécouverte.fr.

Partagez la page sur :

Dans l'actualité Femmes@numerique

12  novembre  2020

Comment promouvoir la place des femmes dans le milieu de la cybersécurité, et du numérique en général ?

Dans un contexte d’expansion du numérique à l’ensemble des secteurs d’activité, la pénurie de compétences, notamment féminines, dans les filières et les métiers du numérique… Lire la suite »

Lire la suite

04  septembre  2020

Contribuez à la démarche participative des Etats Généraux du Numérique

La consultation fait la part belle aux enjeux de continuité pédagogique, éducative et administrative ainsi qu’aux nouvelles modalités de travail à distance rendus urgentes par… Lire la suite »

Lire la suite

@FemmesNumerique

26/11/2020 at 11:55
[ #Evenement ] - Notre secrétaire générale, Laure Castellazzi, a participé ce matin au village #numérique organisé par @poleemploi_IDF, une expérience novatrice qui propose de découvrir les #formations et #métiers du numérique en réalité virtuelle !
https://t.co/4R3k8b3d1o
25/11/2020 at 12:05
Nous vous invitons à découvrir ce magnifique #projet que nous accompagnons ! https://t.co/uy5s9Y2kHk