Dossiers et documentation  |   08  mars  2021

Interview de Sylvie Calvet et Marie-Hélène Fagard

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, Femmes@Numérique met à l’honneur les parcours professionnels inspirants deux femmes de son « annuaire » qui compte aujourd’hui plus de 1 500 femmes prêtes à s’engager pour encourager les jeunes filles à rejoindre les filières et les métiers du numérique

L’entretien qu’elles ont bien voulu nous accorder est l’opportunité, pour la Fondation, de partager leur vision du numérique et leur engagement pour la féminisation de ce secteur, ainsi que leurs conseils.

  • Tous les chemins mènent-t-ils à l’informatique? Sylvie Calvet et Marie-Hélène Fagard n’ont pas commencé leur carrière dans cette discipline:

 

Marie-Hélène Fagard est initialement issue d’une formation d’ingénieur en aéronautique : un profil scientifique.

“Je ne me destinais pas à l’informatique…pour l’anecdote j’ai même redoublé un cours d’informatique au cours de mes études !“

Sylvie Calvet a contrario a d’abord été diplômée d’une licence en administration économique et sociale puis d’un MBA en “Management & control” à l’université Paris Dauphine. Sa formation initiale était donc loin de l’informatique !


  • S’orienter vers le numérique est devenu une évidence pour ces femmes, au grès de leurs besoins de disposer d’outils performants dans l’exercice de leurs fonctions, de la conduite de projets innovants et des opportunités qui se sont présentées à elles au fil de l’eau :

 

L’attrait de Sylvie Calvet pour cette discipline s’est révélé petit à petit. En effet, elle a exercé plusieurs postes de maîtrise d’ouvrage grâce à sa connaissance de la partie “métier” de l’entreprise. Son interaction régulière avec les équipes de maîtrise d’œuvre, plus axées sur le développement des projets, a progressivement suscité son intérêt et elle a souhaité rejoindre ce métier technique.

“Le challenge est un de mes principaux moteurs et je ne regrette pas du tout mon choix !”

Marie-Hélène Fagard s’est intéressée au numérique car ses travaux sur la mécanique des fluides nécessitaient des outils de modélisation numérique. Progressivement elle s’est familiarisée avec l’informatique qui, déjà à l’époque, évoluait très vite. C’est ainsi que cette discipline est devenue son domaine de compétence principal au point qu’elle a, par la suite, occupé plusieurs postes de DSI.

“C’est au sein d’Air Liquide que j’ai eu l’opportunité de travailler dans une DSI. C’est là que j’ai pu appréhender un projet de manière opérationnelle. C’était une expérience très stimulante et pleine de défis! C’est à ce moment-là que j’ai décidé de me spécialiser dans les systèmes d’information.”

  • Créativité, esprit d’analyse, capacités managériales et d’écoute : les clés pour évoluer dans ce secteur:

 

Que ce soit dans le cadre de son poste actuel ou dans ses fonctions précédentes, Sylvie Calvet insiste sur l’importance d’avoir des compétences managériales et opérationnelles transverses et un sens des relations sociales et humaines développé : cela implique de se positionner en soutien, en facilitateur pour aider les équipes à résoudre des problèmes complexes.

“Il faut aussi savoir faire confiance, écouter, et surtout ne pas oublier de féliciter et encourager”.

Les fonctions de Marie-Hélène Fagard consistent à définir et mettre en œuvre un système d’information efficace pour les équipes métiers. Ce qui lui paraît essentiel pour assurer le poste de DSI est d’avoir un bon esprit d’analyse, de comprendre les processus de l’entreprise et son organisation. Il faut aussi une bonne capacité d’écoute et de communication afin de manager les équipes et de mener les projets à bien. Enfin, la créativité est essentielle pour adapter les solutions en fonction des situations et des cas d’application des outils.

  • Le numérique est bien loin de l’image du geek solitaire et d’un monde fermé et ennuyeux:

 
Pour Sylvie Calvet l’informatique ouvre un espace infini des possibilités pour révéler ses talents :

“Le numérique est un véritable terrain de jeu pour la création! A l’instar d’un écrivain qui rédige un livre, les personnes qui travaillent dans le numérique créent quelque chose de toute pièce ! Leur production est utile à l’ensemble de l’entreprise. Il s’agit d’un langage plus que d’une technique et les possibilités de création sont infinies !”

Pour Marie-Hélène Fagard, le numérique permet d’appréhender différemment le fonctionnement de l’entreprise. Il s’agit d’un formidable outil pour accompagner les équipes métiers !

“Ce qui me fait vibrer c’est de savoir ce que je vais pouvoir offrir comme nouvelles solutions aux métiers pour répondre à leurs besoins”.

  • Le numérique est une opportunité formidable de métiers variés, intéressants et bien rémunérés 

 

Pour Sylvie Calvet le numérique est un univers qui regroupe une multitude de sujets plus ou moins techniques, il y a un grand nombre de choses à réaliser, à découvrir. C’est un domaine très porteur et qui recrute beaucoup. De plus, il permet de travailler de partout, ce qui est une grande chance !

Pour Marie-Hélène Fagard les compétences numériques sont transverses à l’ensemble des secteurs d’activité. Travailler dans le numérique est un véritable sésame pour découvrir de nouveaux métiers, en témoignent les différentes entreprises où elle a exercé la fonction de DSI !
 

  • Femmes@Numérique : Que diriez-vous à des jeunes filles qui souhaitent s’orienter vers les métiers du numérique ?

“Tout d’abord, je lui dirais de ne pas hésiter à s’engager dans cette voie, qui offre de nombreuses opportunités de carrières et des missions variées. Ensuite, je lui dirais de se renseigner sur les différents métiers qui existent, de rencontrer des personnes qui travaillent dans le numérique, pour savoir par quel moyen y accéder. Enfin, je lui dirais qu’au cours de sa carrière, il faudra qu’elle soit moteur, qu’elle n’hésite pas à faire valoir ses idées, ses initiatives, qu’elle sache partager, qu’elle sache apprendre des autres et qu’elle soit à l’écoute de toutes les opportunités qui puissent la faire progresser au sein de cet univers”.

Sylvie Calvet

“L’informatique souffre d’une image très technique et déconnectée des autres fonctions de l’entreprise, ce qui est faux et peut ne pas être attirant en premier choix, notamment selon la façon dont c’est enseigné. Cependant, travailler dans le numérique permet d’avoir une vision transverse de l’ensemble des fonctions de l’entreprise, de toucher au “cœur de leur réacteur” et de la Société en général. C’est devenu un socle et un fondamental pour pouvoir relever des défis et faire des choix inattendus au cours de sa carrière. ”

Marie-Hélène Fagard

Partagez la page sur :

Dans l'actualité Femmes@numerique

08  mars  2021

Les “rôles modèles” : Un levier pour plus de parité dans le secteur du numérique ?

Le numérique bouleverse et investit toutes les sphères de la société. Ces applications sont innombrables : du marketing à la santé en passant par l’énergie,… Lire la suite »

Lire la suite

09  février  2021

Rapport d’activité 2020

Cette année si particulière a pourtant été l’occasion pour la Fondation de consolider ses actions grâce aux projets lauréats de l’appel à projets 2019, à… Lire la suite »

Lire la suite

@FemmesNumerique

08/04/2021 at 1:04
[ #Projet] - Nous vous invitons à découvrir la mallette de jeu élaborée par les @petitdebpaca et @AlterEgaux06, que nous accompagnons avec @Edu_Num ! https://t.co/KwSsTBL9dh
Éducation Numérique @Edu_Num
💡Pour les classes de #Primaires, @petitdebpaca et #AlterEgaux ont mis au point une mallette de jeu pour aborder différemment les questions de genre.

➡️ https://t.co/rBu61utycy

cc @FemmesNumerique @AcademieNice @DANE_acNice https://t.co/fK0wXSWNHJ
31/03/2021 at 5:47
[ #RoleModele] - Continuons la découverte des #femmes inspirantes de notre annuaire des 10 000 femmes du #numérique !

Découvrez le profil de Laurence @l_gaudefroy, #experte #méthode et #qualité chez AG2R La Mondiale !

https://t.co/o7JKhxu9AC