Dossiers et documentation  |   17  mars  2022

Numérique : où sont les talents féminins ?

 

Aujourd’hui, la proportion de femmes dans les métiers du numérique augmente quelque mais elles restent néanmoins encore nombreuses à ne pas s’engager dans cette voie. Véronique Arène cite dans son article « L’orientation des adolescentes vers le secteur IT en panne » l’étude Gender Scan 2021 :  ‘‘7% des jeunes filles envisagent de s’orienter vers les technologies contre 29% de garçons’’.

 

Au-delà de creuser les inégalités, ce manque d’attractivité dessert, à commencer les entreprises elles-mêmes. En effet, tel que nous le rappelle Karen Schoellkopf, CEO de Leap Fund dans son article « Embaucher plus de femmes dans la technologie : Monoculture is bad for business », la mixité a des effets bénéfiques sur les résultats : dans ce même article,  l’étude Dezsö et Ross démontre que la représentation des femmes dans les cadres supérieurs a amélioré les performances financières des organisations où l’innovation est un élément clé de la stratégie commerciale.

 

Dans le même esprit, La Grande Ecole du Numérique nous rappelle : ‘ Selon la Commission Européenne, si les femmes occupaient autant d’emplois que les hommes dans le numérique, il s’ensuivrait un gain d’environ 9 milliards d’euros par an pour le PIB européen’.

 

Ce secteur, qui pourtant recrute à tour de bras peine à capter des talents féminins où malheureusement, de nombreux facteurs expliquent ce manque d’attractivité.

 

L’orientation scolaire des filles vers les filières du numérique est freinée très tôt : les enseignements d’exploration suivis en seconde sont majoritairement littéraires pour les filles et scientifiques pour les garçons. Cet écart se creuse dans les études supérieures et se poursuit dans la vie professionnelle.

 

Des facteurs sociétaux tels que les stéréotypes de genre où – de manière générale, les compétences scientifiques sont supposées masculine -, certains comportements sexistes rencontrés pendant la formation, un manque de soutien, voire une sorte d’auto-censure découragent les jeunes femmes à s’engager ou à poursuivre dans les filières du Numérique.

 

Les filles ont une perception technique de ces métiers plus prononcée que les garçons. Une enquête réalisée par la journaliste Veronique Arene (Le Monde) montre qu’à la question « Est-ce que tu as envie de t’orienter vers le numérique plus tard ? » adressée à des collégiennes et lycéennes, plusieurs filles indiquent ne pas vouloir « passer une vie derrière les écrans » et que ce secteur manquerait de « contacts humains ».

Cette situation a généré une mobilisation sans précédent, où nombre de communautés se sont emparées du sujet et activent différents leviers d’actions :
  • •    Communiquer d’avantage sur la présence des filles dans les formations du numérique
  • •    Exposer les modèles de femmes qui ont réussi dans ce secteur
  • •    Mettre en place des ateliers scolaires/extra-scolaires de sensibilisation au numérique afin d’augmenter l’attractivité dans ces filières
  • •    Comme déployer des formations axées sur les différentes carrières que propose le secteur du numérique

 

De larges actions de sensibilisation pour susciter des nouvelles vocations et capter de futurs talents.

Partagez la page sur :

Dans l'actualité Femmes@numerique

30  juin  2022

Et toi, pourquoi tu as choisi cette filière ?

 
À LA RENCONTRE D’ÉTUDIANTES/ÉTUDIANTS DANS LES FILIÈRES NUMÉRIQUES
En 2022, Femmes@numérique part à la rencontre d’étudiantes et d’étudiants dans le secteur du numérique pour démystifier les… Lire la suite »

Lire la suite

29  juin  2022

Assemblée Générale et séance publique Femmes@Numérique

Le 1er juin 2022 a eu lieu la séance publique de l’assemblée générale de notre association de soutien à la fondation Femmes@Numérique.
Cet événement a été… Lire la suite »

Lire la suite

@FemmesNumerique

Témoignage d’Anne Sultan associée chez @DeloitteFrance
🗣 « Nous nous engageons cette année avec @FemmesNumerique pour agir à long terme avec l’ensemble des parties prenantes » https://t.co/x03w8vaDA1
Donner aux femmes les leviers pour révéler leurs talents🚨
Témoignage de Lise Bachmann PDG de @Womaccelerator
« Ne sous-estimez pas la charge mentale des femmes ! »
@LiseBachmann https://t.co/ZVWlT3JdQL